23.08.18 / Étape 50

Brensholmen - Tromsø

Malgré un réveil de bonne heure ce matin, Malo ne lève le camp qu'après midi : il décide de passer la matinée à raccommoder ses mitaines et chaussures qui ont craqué avec le temps. Ce n'est pas facile au début mais le coup de main vient assez rapidement. De retour sur son vélo, la route est calme. Moins de soleil qu'hier mais pas de pluie, c'est l'essentiel.

Ciel nuageux

Après un tunnel et quelques kilomètres, Malo rattrape deux italiens déjà croisés dans le bateau pour les Lofoten, dans une rue à Andenes et dans le bateau pour Senja. Ils vivent à Paris, sont tous deux chercheurs et font un voyage Bodø-Tromsø à vélo. Après 15 minutes de route ensembles, ils s'arrêtent pour casser la croûte et Malo continue. S'en suit la montée puis la redescente d'un col avant d'arriver au pont pour Tromsøya. Il est 16h, et c'est l'heure du déjeuner. Essuyant les warmshowers indisponibles, c'est juste avant de passer à la caisse d'un camping que l'un d'eux rappelle. Malo passe donc la soirée avec Claude, français vivant à Tromsø depuis 30 ans, ayant enseigné le français, l'informatique, les maths, les sciences humaines et aujourd'hui l'histoire.